Actualités

- Le légume du mois : le poireau

Le  légume du mois : le poireau

le poireau

Apparu dans la langue française en 1268, le terme « poireau » est une altération, sous l’influence de « poire », du mot « porreau », qui désignait autrefois ce légume. D’ailleurs, il est parfois encore employé dans les campagnes françaises. Au Moyen Âge, on appelait « porée » la traditionnelle soupe aux poireaux. Étonnamment, « poirée » en est venu à désigner la bette à cardes, qui n’a rien à voir avec le poireau, tout simplement parce que c’était un légume qui entrait lui aussi très souvent dans la porée. Rappelons que le poireau a souvent été qualifié d’« asperge du pauvre ».

Selon la nouvelle nomenclature botanique, les plantes du genre Allium appartiennent désormais à la famille des alliacées. On les trouve encore parfois classées comme liliacées ou amaryllidacées.

Tout comme l’oignon et l’ail, le poireau vient du Moyen-Orient et du sud-ouest asiatique. Il y aurait été domestiqué plusieurs millénaires avant notre ère. Adopté par les Grecs et les Romains, ils l’ont répandu dans toute l’Europe. Le poireau était, semble-t-il, l’aliment préféré de Néron qui en aurait consommé régulièrement dans le but d’entretenir ses cordes vocales. Le nom de « porrophage » (mangeur de poireau) fut d’ailleurs donné à l’empereur tyrannique.

En Amérique, les colons et les Amérindiens le cultivaient dès la fin du XVIIIe siècle. Il n’y prendra cependant jamais une très grande importance, non plus d’ailleurs qu’en Asie. En Europe, on le cultive surtout dans le centre et l’ouest. À elles seules, la France et la Belgique produisent la moitié de tous les poireaux consommés sur ce continent.

D’abord plante à bulbe, comme l’oignon et l’ail, le poireau est devenu ce qu’il est aujourd’hui sous la pression de la sélection par les jardiniers. Très tôt, ils ont cherché à réduire la taille de son bulbe et à augmenter la longueur de son fût blanc par rapport à celle du feuillage vert.

L’emblème du pays de Galles
Les Gallois ont adopté le poireau comme emblème, pour commémorer une victoire célèbre. Au cours de cette bataille décisive, ils avaient inséré un poireau dans leur chapeau pour se reconnaître. C’est l’évêque de l’Église celtique qui en aurait eu l’idée. Aujourd’hui, il est devenu saint David, le patron du pays. On a fait de l’anniversaire de sa mort (le 1er mars) le jour de la Saint-David, que l’on célèbre en portant un poireau.